Don’t _miss

Wire Festival

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam blandit hendrerit faucibus turpis dui.

<We_can_help/>

What are you looking for?

Publication « slowlife » éditée par La Tribune, la revue T offre de la matière à penser et invite à (re)prendre le temps de lire et de réfléchir au monde qui change.

Pas de news ni d’actu, mais des décryptages sur les transformations qui forgent notre époque.

T explore un seul et unique thème par numéro autour de plusieurs expertises et angles d’analyse.

À la Une

T N°7

COUV T7

L'Édito de T n°7

« Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous ! »

Certains se souviennent de cette phrase comme celle du slogan d’une célèbre compagnie de chemin de fer dans les années 1990.

Et pourtant ! C’est Aristote qui prononça ces mots au quatrième siècle avant notre ère ! Autant dire que la question du progrès anime les débats depuis fort longtemps. Car si de « progrès » on entend « aller vers le meilleur », ce qui, de fait, est sa définition usuelle, qu’est-ce que « le meilleur » ? Et, est-ce que le meilleur est le mieux pour tous ou seulement pour quelques-uns ?

Et pourquoi, à bien des égards, le progrès fait-il peur ? Alors qu’il est censé améliorer nos vies… N’y aurait-il pas confusion entre progrès et innovation ? L’un n’étant pas forcément le résultat de l’autre…

Cela dit, ne nous voilons pas la face… De tout temps, la nouveauté effraie ! C’est la fameuse peur de l’inconnu qui, sur un plan analytique, empêche d’avancer, voire de se transformer. Il est fascinant de constater que toutes les grandes inventions qui ont révolutionné l’histoire ont été la cause des plus grandes peurs : Socrate condamnait l’écriture craignant qu’elle ne tue la pensée, le train fut accusé de faire tourner le lait des vaches, le téléphone d’attirer les esprits maléfiques, l’éclairage électrique de rendre aveugle… Les exemples sont nombreux et rappellent à quel point la peur de la nouveauté font parties de notre histoire.

En revanche, il semblerait que ce début de XXIe siècle soit à un point de rupture avec la notion de progrès en elle-même. Symbolisée par des avancées technologiques qui ont abîmé notre planète, l’innovation n’a plus du tout le vent en poupe. Pire, elle est diabolisée car perçue comme outil de croissance économique au détriment du bien-être de l’humanité. Pire encore, elle est devenue synonyme de création de produit et de valeur contribuant à encourager la société de consommation et l’hyperproduction conspuées aujourd’hui par toute une génération. Comme si l’innovation se résumait à la sortie du dernier smartphone « révolutionnaire » … Ce serait bien réducteur.

Quant à la parole scientifique, dernier bastion qui tenait encore debout, elle s’est effondrée pendant la crise sanitaire. Nous laissant en proie aux plus vives inquiétudes face au brouhaha des débats entre spécialistes et non-spécialistes sur des sujets qui demandaient la plus grande expertise.

Et voilà que le progrès ne fait plus rêver, certains préféreraient même y renoncer ! Ce serait néanmoins oublier que, grâce à lui, le monde a considérablement évolué depuis l’âge de pierre. Et qu’il serait peut-être temps de renouer avec la confiance en l’homme et sa capacité à encadrer l’innovation au service de l’humain. Un nouveau siècle des Lumières n’est peut-être pas si vain.

par Valérie Abrial

Au sommaire de T n°7

T la revue n°7
Doit-on croire au Progrès ? 

      • Le regard de Mathilde de l’Ecotais
      • L’invité : Éric Salobir, prêtre dominicain, spécialiste des technologies numériques « Il faut peut-être réinventer la façon dont on est humain à l’âge de l’intelligence artificielle »
      • Le mot de : André Coupet, vice-président d’Entreprise et Progrès
      • Dossier : Une histoire du progrès
      • Comprendre l’innovation en trois questions
      • Analyse : Comment rendre le progrès à nouveau désirable ?
      • Générations engagées par Eva Roque
      • Recherche : Rencontre avec Chantal Pichon, spécialiste de l’ARN messager
      • Ces innovations qui faisaient si peur…
      • Enquête : Vous avez dit transhumanisme ?
      • Face à face : Nicolas Bouzou, économiste et Laurent Alexandre, chirurgien « Le progrès améliore concrètement nos vies »
      • Priscille Deborah, première Française bionique
      • Health-tech : ExactCure crée un jumeau numérique qui nous veut du bien
      • Reportage : La médecine prédictive se fait avec un… poisson
      • Aurélie Jean, numéricienne : « L’algorithme n’est pas responsable des crimes dont on l’accuse »
      • Décryptage : Intelligence artificielle, la mauvaise réputation ?
      • Entreprise : Michaël Trabbia, chief Tecnology and Innovation Officer d’Orange « L’IA a un potentiel formidable pour réduire notre empreinte environnementale »
      • Le point de vue de : Laurence Devillers, professeur en Intelligence Artificielle
      • Explorer l’espace, pour quoi faire ? Réponses avec l’astrophysicienne Athéna Coustenis
      • Et demain ? Ces innovations qui vont transformer le monde
      • La Chronique de Géraldine Mosna-Savoye

 

 

Valérie ABRIAL
Valérie Abrial, conceptrice et directrice de T
Qui sommes-nous ?

L'Édito

Résilience. Ce mot aux sonorités si contemporaines. Ce mot qui, par la vacuité soudaine de la planète tout entière prenait enfin tout son sens ; habitait nos pensées confinées. Car finalement, qu’allions-nous faire de cette histoire ? Cette stupéfiante histoire qui depuis des mois nous contraint soit à subir, soit à résister, soit à tout changer. 

Il aura donc fallu un virus pour que tout bascule. 

Et comme souvent en période de chaos, pour que tout s’accélère. Soudain, les temporalités deviennent autres, les décisions se font combatives. Vient le moment d’acter les projets en gestation. C’est connu, c’est vécu, et chacun s’accorde à le dire : les crises, aussi dures soient-elles, ont le pouvoir d’activer les transformations en devenir. 

C’était donc cela être résilient : surmonter le drame pour en extraire l’énergie du renouveau.

A La Tribune, l’idée de créer une revue taquinait nos réflexions depuis un bon moment. Rien d’étonnant à cela… Face à la révolution digitale, la nécessité d’adapter les éditions papier était une évidence. Le papier est mort ! Vive le papier ! Car oui, son utilité a changé et doit s’accorder à la mutation des médias. Vivre avec son époque, tout comme le cinéma a dû repenser son modèle lorsque la télévision a fait son apparition dans les foyers. Même si évidemment, cela a pris du temps.

Et c’est bien de cela dont il s’agit. De Temps. Or nous en avions suffisamment goûté pour oser mettre en œuvre notre projet éditorial fondé sur deux axes fondamentaux : l’actu économique sur le digital pour une lecture informative ; l’analyse sur le papier pour (re)prendre le temps de lire et de réfléchir au monde qui change.

Voilà comment la revue T est née. Dans la continuité de nos réflexions et l’accélération de nos projets, contextualisées par la crise sanitaire. Nous avons osé bousculer notre modèle au moment même où notre édition spéciale « Réinventer la France », en kiosque tout l’été, rencontrait l’un de ses plus grands succès. Cela confortait notre conviction qu’un traitement éditorial thématique approfondi avait toute sa place auprès de notre lectorat. Restait à changer le support et le concept, en écho à la contemporanéité des nouveaux gestes de lecture et d’appréhension des savoirs.

T, c’est une revue qui traite un seul et unique thème par numéro : la possibilité d’un nouveau capitalisme, le Made in France et la relance économique par les territoires, les villes de demain…

T, pour le Temps de réfléchir et de lire bien sûr, mais aussi pour tout ce qui caractérise l’ADN de La Tribune : les Transformations qui forgent notre époque, les Territoires qui révèlent l’attractivité de notre pays, les Talents qui construisent un monde meilleur, l’envie de Transmettre un futur souhaitable. Et bien sûr T pour La Tribune qui depuis trente-cinq ans porte un regard différent sur l’économie. 

Paris, octobre 2020.

La Tribune, un média engagé

Média de référence, La Tribune se distingue par son expertise métiers sur les quatre grands pôles d’activité que sont la finance, l’industrie, la tech et la transition écologique. Avec ses décryptages et ses analyses prospectives, la rédaction se fait le porte-voix de celles et ceux qui transforment l’économie en France, toujours à la recherche de signaux faibles qui annoncent les grandes innovations de demain.
La Tribune, seul média économique national pure payer de l’information économique sur le digital, implanté dans les territoires, souhaite mettre particulièrement en valeur les femmes et les hommes qui mettent en œuvre des initiatives économiques, solidaires ou écologiques pour organiser la relance économique et développer une économie à impact.

DÉCOUVREZ NOS PARUTIONS

T n°7 COUV T7 T N°7 DOIT-ON CROIRE AU PROGRÈS Doit-on croire au progrès ?
Indispensables à toutes formes de progrès, capables d’avancées les plus prodigieuses, l’innovation et la science génèrent pourtant de plus en plus de défiance de la part de la société civile. Pourquoi cette crainte dans laquelle se devine l’envie d’un retour au « bon sens d’autrefois » ? L’Humanité deviendrait-elle nostalgique ?
Face à ce scepticisme caractérisé, il est néanmoins essentiel de rappeler que le progrès se définit avant tout comme une transformation vers le mieux. C’est le sens de l’Histoire et de l’évolution de l’Homme.
Ce numéro de T La Revue décrypte l’innovation au service de l’intérêt général et du bien commun avec celles et ceux qui préfigurent l’avenir sous un prisme souhaitable et meilleur.
JE COMMANDE
T n°6 T La Revue n°6 : Planète, mon amour T N°6 PLANÈTE Renouons avec la nature !
C’est sans doute l’enjeu majeur du 21e siècle : sauvegarder notre Terre ! La planète bleue est en souffrance, d’aucun y voit même un chemin sans issue. Et pourtant il est encore temps d’agir. Notre responsabilité collective est plus que jamais sur le devant de la scène. Société civile, entreprises, dirigeants, élus, tous ensemble nous avons le pouvoir de réparer et de régénérer la planète. La bonne nouvelle est que cette prise de conscience, en devenant efficiente, offre toutes les raisons d’espérer un avenir meilleur.
La transition écologique s’accélère dans tous les domaines d’activité ouvrant la voie à une économie verte et sobre. Le climat est devenu l’affaire de tous, la biodiversité inspire de plus en plus les écosystèmes entrepreneuriaux, et le mix énergétique même s’il fait débat, participe à la préservation de nos ressources.
Et si, après l’avoir malmenée, nous nous réconcilions enfin avec la Nature ?
JE COMMANDE
T n°5 T N°5 VOYAGES Tourisme, les nouveaux voyageurs
Durable, solidaire, « slow », local, le tourisme laisse entrevoir de nouvelles facettes sur le point de révolutionner son propre écosystème. Face à l’urgence de préserver la planète, le tourisme de masse est devenu la bête noire du secteur, ouvrant la voie à une nouvelle génération de voyageurs engagés et responsables. Voyager, d’accord, mais autrement ! L’avion pour les longues distances et les longs séjours, le train pour des destinations de proximité et semi lointaines grâce au renouveau des lignes de nuit… Se déplacer en vélo, en bateau, à pieds… Bref, voyager pour se délecter de sa dimension exploratoire ; prendre le temps de découvrir véritablement un lieu, ne pas avoir peur de la lenteur mais bien au contraire en exploiter tous les bénéfices. Aujourd’hui, la crise sanitaire nous empêche d’aller loin, mais elle nous a donné l’opportunité de redécouvrir nos régions.
Et si le tourisme local était un puissant levier de la relance économique ?
JE COMMANDE
T n°4 T N°4 S'ENGAGER ET AGIR Qu’est-ce que s’engager aujourd’hui ? Pour quoi ? Pour qui ? Comment ? Citoyens, entreprises, dirigeants…. nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir avoir un impact sur le monde. Agir pour le bien commun, pour l’intérêt général, pour lutter contre le réchauffement climatique, pour un monde égalitaire... Comprendre ce qu’est la RSE, de décrypter la Loi Pacte, le concept d’entreprises à mission et comment en mesurer leur impact. Une édition spéciale en deux parties incluant un supplément dédié aux initiatives en régions ; un numéro double qui invite à redéfinir la notion d’engagement au XXIe siècle autour d’invités prestigieux comme le philosophe Roger-Pol Droit, l’écrivain et diplomate Jean-Christophe Rufin, la secrétaire d’état à l’économie sociale et solidaire Olivia Grégoire, la philosophe Géraldine Mosna-Savoye, la présidente du directoire d’Enedis Marianne Laigneau, la vice-présidente à l’inclusion chez Sodexo, Bernadette Giard, le directeur général de la Maif et un panel de startuppers qui militent pour un monde meilleur. JE COMMANDE un numéro en 2 tomes T n°3 T N°3 RÊVONS NOS
VILLES
Verte, durable, nourricière, connectée, résiliente, citoyenne…. et si la ville de demain était tout cela à la fois ? Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver d’une urbanité libérée de la pollution et du bruit, une cité bercée de végétation, d’espaces agricoles et floraux, une cité où les quartiers prennent des allures de places de village et où l’humain redevient la priorité. Et si ce rêve était en passe de devenir réalité ?
Avec les expertises et points de vue du paléoanthropologue Pascal Picq, de l'architecte Borina Andrieu, des économistes et urbanistes Magali Talandier et Pierre Veltz, de la philosophe spécialiste de la Smart City Laurence Vanin, de l'architecte Vincent Callebaut, du sérial entrepreneur Alexandre Allard, de l'experte en mobilité Anne Aguiléra, de l'expert des villes et des territoires de demain Carlos Moreno...
JE COMMANDE
T n°2 T N°2 FABRIQUER (TOUT)
FRANÇAIS ?
Face à la crise du Covid-19, la tendance made in France s’est plus que jamais accélérée. Au point que certains y voient une économie en passe d’être « démondialisée ». Pas si sûr pour autant ! Et si la réindustrialisation et la relocalisation sont des axes majeurs de la relance par les territoires, tout fabriquer en France est-il vraiment envisageable et souhaitable ?
Voire possible ? Avec les expertises et points de vue des économistes Isabelle Mejean et Nicolas Bouzou, du président de Sanofi France Olivier Bogillot, du directeur général de Krys Group Jean-Pierre Champion, de l'ancien ministre Arnaud Montebourg, du fondateur de la marque 1083 Thomas Huriez, de la fondatrice de Kippit Kareen Maya Levy...
JE COMMANDE
T n°1 T N°1 PARTAGEONS
L’ÉCONOMIE
Résiliente, verte, démondialisée… Une nouvelle économie se dessine. Un nouveau partage serait-il possible ?
Question centrale qui augure l’émergence de nouveaux écosystèmes autour d’une possibilité à venir : la réforme du capitalisme. Décentralisation, écologie citoyenne, entreprises à mission, nouvelles normes du travail… de nouveaux territoires se tissent. De nouvelles possibilités émergent vers un futur souhaitable. À découvrir : les expertises et points de vue de Joseph Stiglitz, Dominique Méda, Jean Viard, Julia de Funès, Nicole Notat, Thierry Marx, Gilles Bœuf, Zahia Ziouani, Sandrine Roudaut…
JE COMMANDE

T LA REVUE PRÈS DE CHEZ VOUS...

Vous ne parvenez pas à trouver de revue près chez vous ?

Faites-le nous savoir.

Nous vous répondrons dans les meilleurs délais !

T La Revue n°6 : Planète, mon amour Je commande Je commande Je commande Je commande Je commande Je commande COUV T7 Je commande
T l'émission

Restons connectés !

Suivez T la revue sur les réseaux sociaux.

T n°4 - 2 TOMES

Vous pouvez désormais lire les articles des éditions précédentes de T la revue sur latribune.fr

Logo tribune blanc
© 2021 – La Tribune 
ALL RIGHTS RESERVED

CONTACTEZ-NOUS
redactionlarevue@latribune.fr

diffusion@latribune.fr