Don’t _miss

Wire Festival

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam blandit hendrerit faucibus turpis dui.

<We_can_help/>

What are you looking for?

Publication « slowlife » éditée par La Tribune, la revue T offre de la matière à penser et invite à (re)prendre le temps de lire et de réfléchir au monde qui change.

Pas de news ni d’actu, mais des décryptages sur les transformations qui forgent notre époque.

T explore un seul et unique thème par numéro autour de plusieurs expertises et angles d’analyse.

À la Une

T N°4

T n°4 - 2 TOMES

Qu’est-ce que s’engager aujourd’hui ? Pour quoi ? Pour qui ? Comment ? Citoyens, entreprises, dirigeants…. nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir avoir un impact sur le monde. Agir pour le bien commun, pour l’intérêt général, pour lutter contre le réchauffement climatique, pour un monde égalitaire... S’engager, pour quoi faire ? C’est ce que vous propose de découvrir le nouveau numéro de « T » La Revue de La Tribune : partir à la rencontre d’entreprises engagées, toutes générations, qui œuvrent pour la planète, l’inclusion, la santé et la culture. Mais également de comprendre ce qu’est la RSE, de décrypter la Loi Pacte, le concept d’entreprises à mission et comment en mesurer leur impact.

Une édition spéciale en deux parties incluant un supplément dédié aux initiatives en régions ; un numéro double qui invite à redéfinir la notion d’engagement au XXIe siècle autour d’invités prestigieux comme le philosophe Roger-Pol Droit, l’écrivain et diplomate Jean-Christophe Rufin, la secrétaire d’état à l’économie sociale et solidaire Olivia Grégoire, la philosophe Géraldine Mosna-Savoye, la présidente du directoire d’Enedis Marianne Laigneau, la vice-présidente à l’inclusion chez Sodexo, Bernadette Giard, le directeur général de la Maif et un panel de startuppers qui militent pour un monde meilleur.

L'Édito de T n°4

Mon engagement, mon essentiel

Voilà que l’air du temps sent bon l’engagement… Comme une nécessité soudaine, s’engager est presque devenue une priorité voire même un essentiel. Ce mot dont nous peinons tant à définir les contours si malmenés ces derniers temps. La faute à ce satané virus, qui, il faut bien se l’avouer a bousculé tous nos repères.
Le monde tourne à l’envers depuis février 2020, lui qui était déjà en souffrance environnementale et sociétale, s’est vu tout à coup complètement tourneboulé ! La santé est redevenue notre bien universel, sa soudaine mise en danger nous rappelant nos fragilités intrinsèques alors que l’on commençait à se croire presqu’invincible, porté par un progrès scientifique parfois arrogant. Le doute s’est immiscé en nous, ouvrant grand la voie à la méfiance et la suspicion. Vers qui se tourner ? En qui faire confiance ? Il était grand temps de s’engager ! Mais pour quoi faire ?
Pour le bien commun, pour l’intérêt général, pour protéger la planète, pour un monde plus solidaire, égalitaire, mixte… En tout état de cause pour un monde meilleur. Noble cause dont se sont emparées les générations au fil des temps. On se mobilise, on révolutionne, on revendique, on s’insurge. En fonction de son époque, l’art de l’engagement diffère. Aujourd’hui, les collectifs se multiplient, les pétitions sont signées à foison, et certains créent même leur parti politique autour de l’injonction d’engagement. Certaines marques allant jusqu’à vanter les mérites de produits engagés… C’est toujours le danger avec les tendances, elles peuvent parfois se transformer en un fourre-tout de bonnes intentions perdant tout sens de la réalité.
Et pourtant… La beauté de l’engagement ne devrait pas avoir à souffrir des modes et des discours bien-pensant. Celles et eux qui s’engagent se donnent en général le devoir d’agir. C’est bien à cela que l’on mesure la sincérité d’une intention. Et puisque de sincérité il s’agit, force est de constater que la défiance envers la classe dirigeante et envers les politiques pousse la société civile à se tourner vers d’autres horizons. D’aucuns sont convaincus que l’écosystème entrepreneurial a le pouvoir d’agir ; et l’on peut se réjouir que de ce point de vue, le poids des grandes entreprises allié à l’énergie des jeunes pousses et autres PME et TPE offre des possibles à venir. Même si parfois la transformation sociétale ne se fait pas sans embûches – une pensée pour Emmanuel Faber qui, malgré son engagement charismatique a été évincé de la présidence de Danone (première entreprise à mission du CAC 40 soit dit en passant) par une frange d’actionnaires incapables de s’extraire d’un système où le profit est roi. Comme si s’engager pour une société meilleure empêchait toute forme de rentabilité ! Cela en dit long sur le chemin qu’il reste encore à parcourir. Mais la transformation est en route ! Et à en croire les personnalités interviewées dans ce numéro et les initiatives portées en région (à découvrir dans notre supplément dédié), c’est tout un pays qui est en train de passer à l’action. Toutes générations confondues ! Sur tous les territoires ! De quoi nous inspirer… De quoi nous engager … De quoi agir… Et peut-être, de quoi retrouver enfin nos essentiels… Ça valait bien un numéro double !

par Valérie Abrial

Au sommaire de T n°4

T la revue n°4
S’engager et agir !

L’invité
Roger-Pol Droit : « L’impérialisme des certitudes et de la radicalité nuit à l’engagement »

Le mot de Marion Darrieutort, Coprésidente du think tank Entreprise & progrès
« Être engagé c’est assumer une responsabilité à influer sur le cours des choses »

Dossier
Une histoire de l’engagement

Comprendre la RSE en 3 questions
Qu’est-ce-qu’une entreprise engagée ?
Pourquoi les entreprises s’engagent-t-elles ?
Comment mesurer l’engagement et l’impact ?

Interview : Pascal Demurger, Directeur général de la Maif
« L’État doit s’assurer du comportement vertueux des entreprises »

Rencontre : Anne-Catherine Husson-Traore, Directrice générale de Novethic
« La clé se trouve en partie dans la sphère financière »

ENTREPRISES : GÉNÉRATION(S) ENGAGÉE(S)

Inclusion : La reprise sera inclusive ou ne sera pas
Bernadette Giard, VP Global Diversity & Inclusion chez Sodexo
« Il ne faut rien lâcher et garder le cap ! »
WeCare@work inclut la maladie dans le monde du travail
Rosaly, une appli pour mieux inclure les working poor
Jean-Christophe Arnauné aide les plus précaires à retrouver un emploi

Planète : Réparer les dégâts
Marianne Laigneau, Présidente du directoire d’Enedis
« Nous nous considérons comme le service public de la transition écologique »
Timothée Boitouzet invente le bois augmenté et durable
Transition-One convertit les voitures essence en véhicules électriques
Chrysalis transforme les déchets plastiques en carburant

Santé : Préserver notre bien commun
Jean-Christophe Rufin, Médecin, diplomate, écrivain
« Pour moi, l’engagement, c’est la médecine, et la médecine, c’est l’engagement »
Hospinov, un guichet pour acheter les innovations médicales
Laure Fraval, invente le coworking des soignants
Moka.care prend soin de la santé mentale des salariés

Culture : sauver un secteur essentiel
César Giron Président de la Fondation d’entreprise Martell
« Covid ou pas, la culture est clairement un levier économique »
Ingrid Brochard démocratise l’art avec le Musée Mobile
Hepatha sauve le patrimoine merci de changer le titre en page 123
Marine Van Schoonbeek mobilise les artistes au profit de projets solidaires

LA CHRONIQUE DE GÉRALDINE MOSNA-SAVOYE, philosophe et productrice sur France Culture
Une vie désengagée est-elle possible ?

 

Supplément
Quand les territoires nous inspirent

L’invitée 
Olivia Grégoire
« L’économie sociale et solidaire, c’est tout sauf un truc de parisien »

Focus 
Avec France Active, l’ESS s’amplifie sur toute la France

Biodiversité 
Les régions s’engagent pour la nature

Initiatives à impact
Lyon : L’Entreprise des possibles invitent patrons et salariés à s’engager
Bordeaux : Ikos installe une galerie marchande dédiée au réemploi
Toulouse : Cocoon Auto, la station de lavage écologique et inclusive
Marseille : Christophe Caille tient bon la barre de l’engagement pour la planète
Montpellier : Autisme et habitat inclusif, le long chemin

Le mot de Jean Brousse, essayiste et éditeur

Écouter le podcast de T n°4
Valérie ABRIAL
Valérie Abrial,
conceptrice et directrice éditoriale de T
Qui sommes-nous ?

L'Édito

Résilience. Ce mot aux sonorités si contemporaines. Ce mot qui, par la vacuité soudaine de la planète tout entière prenait enfin tout son sens ; habitait nos pensées confinées. Car finalement, qu’allions-nous faire de cette histoire ? Cette stupéfiante histoire qui depuis des mois nous contraint soit à subir, soit à résister, soit à tout changer. 

Il aura donc fallu un virus pour que tout bascule. 

Et comme souvent en période de chaos, pour que tout s’accélère. Soudain, les temporalités deviennent autres, les décisions se font combatives. Vient le moment d’acter les projets en gestation. C’est connu, c’est vécu, et chacun s’accorde à le dire : les crises, aussi dures soient-elles, ont le pouvoir d’activer les transformations en devenir. 

C’était donc cela être résilient : surmonter le drame pour en extraire l’énergie du renouveau.

A La Tribune, l’idée de créer une revue taquinait nos réflexions depuis un bon moment. Rien d’étonnant à cela… Face à la révolution digitale, la nécessité d’adapter les éditions papier était une évidence. Le papier est mort ! Vive le papier ! Car oui, son utilité a changé et doit s’accorder à la mutation des médias. Vivre avec son époque, tout comme le cinéma a dû repenser son modèle lorsque la télévision a fait son apparition dans les foyers. Même si évidemment, cela a pris du temps.

Et c’est bien de cela dont il s’agit. De Temps. Or nous en avions suffisamment goûté pour oser mettre en œuvre notre projet éditorial fondé sur deux axes fondamentaux : l’actu économique sur le digital pour une lecture informative ; l’analyse sur le papier pour (re)prendre le temps de lire et de réfléchir au monde qui change.

Voilà comment la revue T est née. Dans la continuité de nos réflexions et l’accélération de nos projets, contextualisées par la crise sanitaire. Nous avons osé bousculer notre modèle au moment même où notre édition spéciale « Réinventer la France », en kiosque tout l’été, rencontrait l’un de ses plus grands succès. Cela confortait notre conviction qu’un traitement éditorial thématique approfondi avait toute sa place auprès de notre lectorat. Restait à changer le support et le concept, en écho à la contemporanéité des nouveaux gestes de lecture et d’appréhension des savoirs.

T, c’est une revue qui traite un seul et unique thème par numéro : la possibilité d’un nouveau capitalisme, le Made in France et la relance économique par les territoires, les villes de demain…

T, pour le Temps de réfléchir et de lire bien sûr, mais aussi pour tout ce qui caractérise l’ADN de La Tribune : les Transformations qui forgent notre époque, les Territoires qui révèlent l’attractivité de notre pays, les Talents qui construisent un monde meilleur, l’envie de Transmettre un futur souhaitable. Et bien sûr T pour La Tribune qui depuis trente-cinq ans porte un regard différent sur l’économie. 

Paris, octobre 2020.

La Tribune, un média engagé

Média de référence, La Tribune se distingue par son expertise métiers sur les quatre grands pôles d’activité que sont la finance, l’industrie, la tech et la transition écologique. Avec ses décryptages et ses analyses prospectives, la rédaction se fait le porte-voix de celles et ceux qui transforment l’économie en France, toujours à la recherche de signaux faibles qui annoncent les grandes innovations de demain.
La Tribune, seul média économique national pure payer de l’information économique sur le digital, implanté dans les territoires, souhaite mettre particulièrement en valeur les femmes et les hommes qui mettent en œuvre des initiatives économiques, solidaires ou écologiques pour organiser la relance économique et développer une économie à impact.

DÉCOUVREZ NOS PARUTIONS

Slide T N°1 PARTAGEONS
L’ÉCONOMIE
Résiliente, verte, démondialisée… Une nouvelle économie se dessine. Un nouveau partage serait-il possible ?
Question centrale qui augure l’émergence de nouveaux écosystèmes autour d’une possibilité à venir : la réforme du capitalisme. Décentralisation, écologie citoyenne, entreprises à mission, nouvelles normes du travail… de nouveaux territoires se tissent. De nouvelles possibilités émergent vers un futur souhaitable. À découvrir : les expertises et points de vue de Joseph Stiglitz, Dominique Méda, Jean Viard, Julia de Funès, Nicole Notat, Thierry Marx, Gilles Bœuf, Zahia Ziouani, Sandrine Roudaut…
JE COMMANDE
Slide T N°2 FABRIQUER (TOUT)
FRANÇAIS ?
Face à la crise du Covid-19, la tendance made in France s’est plus que jamais accélérée. Au point que certains y voient une économie en passe d’être « démondialisée ». Pas si sûr pour autant ! Et si la réindustrialisation et la relocalisation sont des axes majeurs de la relance par les territoires, tout fabriquer en France est-il vraiment envisageable et souhaitable ?
Voire possible ? Avec les expertises et points de vue des économistes Isabelle Mejean et Nicolas Bouzou, du président de Sanofi France Olivier Bogillot, du directeur général de Krys Group Jean-Pierre Champion, de l'ancien ministre Arnaud Montebourg, du fondateur de la marque 1083 Thomas Huriez, de la fondatrice de Kippit Kareen Maya Levy...
JE COMMANDE
Slide T N°3 RÊVONS NOS
VILLES
Verte, durable, nourricière, connectée, résiliente, citoyenne…. et si la ville de demain était tout cela à la fois ? Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver d’une urbanité libérée de la pollution et du bruit, une cité bercée de végétation, d’espaces agricoles et floraux, une cité où les quartiers prennent des allures de places de village et où l’humain redevient la priorité. Et si ce rêve était en passe de devenir réalité ?
Avec les expertises et points de vue du paléoanthropologue Pascal Picq, de l'architecte Borina Andrieu, des économistes et urbanistes Magali Talandier et Pierre Veltz, de la philosophe spécialiste de la Smart City Laurence Vanin, de l'architecte Vincent Callebaut, du sérial entrepreneur Alexandre Allard, de l'experte en mobilité Anne Aguiléra, de l'expert des villes et des territoires de demain Carlos Moreno...
JE COMMANDE

T LA REVUE PRÈS DE CHEZ VOUS...

Vous ne parvenez pas à trouver de revue près chez vous ?

Faites-le nous savoir.

Nous vous répondrons dans les meilleurs délais !

Restons connectés !

Suivez T la revue sur les réseaux sociaux.

T n°4 - 2 TOMES

Vous pouvez désormais lire les articles des éditions précédentes de T la revue sur latribune.fr

Logo tribune blanc
© 2021 – La Tribune 
ALL RIGHTS RESERVED

CONTACTEZ-NOUS
redactionlarevue@latribune.fr

diffusion@latribune.fr